Archives de Tag: algorithme

Le Responsable en Référencement

LES CINQ POINTS À RETENIR IMPÉRATIVEMENT :

1.    Le référencement naturel est un métier à part entière: on ne s’improvise pas référenceur du jour au lendemain. Néanmoins il y a des règles de base à connaitre.

2.    Google représente 90% des recherches web en France, c’est donc le moteur de recherche à cibler en priorité sur un public Français.

3.    Le travail de référencement commence dès la création du site web! Le choix des titres/mots clés/nom de domaine/liens, structure du site, balises, est primordial pour son référencement

4.    Plus le nom de domaine est ancien, mieux il sera référencé (sauf en cas de black list: c’est à dire de site banni par google)

5.    Le Responsable en Référencement est également gestionnaire car il est souvent indépendant!

Son rôle

Garantir le placement des sites internet en tête de liste des résultats de moteur de recherche afin d’augmenter le trafic vers le site internet de l’entreprise qui l’emploie.
Ses compétences et qualités requises

Le responsable référencement possède à la fois des connaissances

  • en marketing,
  • sur les moteurs de recherche et sur les langages de programmation web.
  • le comportement des internautes.

Réactif, rigoureux, autonome, le responsable de référencement doit être capable de travailler en équipe et de gérer la pression que peuvent exercer sur lui certains clients exigeants. La clé de sa réussite réside dans son ingéniosité et sa capacité à trouver toutes les astuces nécessaires au meilleur référencement.

Ses tâches principales

  • Optimiser le contenu, la structure, le code d’un site pour augmenter sa popularité en terme de liens (page rank)
  • Effectuer une veille des pratiques des concurrents afin de s’en inspirer et des tendances du secteur.
  • Connaître les règles de fonctionnement des moteurs pour rédiger les cahiers des charges
  • Acheter des mots-clés dans le cas d’un référencement payant
  • Suivre les statistiques des pages du site et anticiper les requêtes des internautes
  • Définir les recommandations de référencement qui seront transmises aux techniciens pour leur mise en œuvre

Formation

Les profils les plus demandés sont :

  • soit des experts autodidactes reconnus par leurs pairs
  • soit d’anciens webmasters
  • soit des chargés de référencement préalablement formés en agence

Compte tenu du large panel de compétences requis, et de la jeunesse du métier, aucun diplôme particulier n’est réellement requis par les employeurs. Un diplôme sanctionnant des études supérieures en informatique, ou en marketing multimédia est néanmoins indispensable pour les profils juniors.

Rémunération

La fourchette des rémunérations est très variée, les employeurs manquant de références dans ce domaine. Dans la pratique, elle s’étend de 24 k€ bruts annuels pour des profils juniors, à 55 k€ pour des profils seniors.

Les rémunérations pour ces profils très spécialisés et de plus en plus demandés sont en nette hausse compte tenu de la rareté actuelle de ces compétences sur le marché.

 

(sources: imaginetonfutur.com, apec.fr)

Publicités

Le développeur web

 

 

 

 

 

 

Raphaël Michel

Développeur Web

Pour plus d’information : www.from-scratch.fr

 

LES CINQ POINTS À RETENIR IMPÉRATIVEMENT :

1.    La maîtrise de l’anglais est importante car de nombreux programmes utilisent cette langue

2.    Etre curieux, se tenir informé des nouvelles normes, procédures, etc. est primordial

3.    Les horaires sont variables, travail de nuit en cas d’urgence

4.    Possibilité de devenir développeur avec un diplôme cycle court, dès BAC +2

5.     Beaucoup de débouchés sont possibles : chef de projet, expert technique, etc.

Son rôle

Un développeur réalise un cahier des charges fixant les besoins des utilisateurs et décrivant les solutions techniques envisagées. Pour écrire un programme il utilise des logiciels prêts à l’emploi qu’il adapte aux besoins spécifiques du projet, ainsi il doit connaître plusieurs langages informatiques.

Il est donc nécessaire de se tenir informé régulièrement des nouvelles normes,  procédures de sécuri0té et d’outils de développement. Il doit donc maitriser l’utilisation des langages de programmation (Java, C++, PHP…), des services Web ou encore des serveurs d’applications. Dans le multimédia, des compétences spécifiques sont requises. Avoir un bon niveau d’anglais est indispensable car de nombreux programmes utilisent cette langue.

Ensuite, il réalise les notices techniques d’installation, ainsi que les guides pour les utilisateurs. Il est parfois amené à apporter à ceux-ci un soutien technique ou à les former à l’application. En l’absence de technicien de maintenance en informatique, il peut assurer lui-même le suivi de son produit.

Les conditions de travail impliquent parfois des horaires difficiles (travail de nuit en cas d’urgence). Si vous voulez effectuer ce métier, il est donc préférable d’être disponible.

Ses compétences et qualités requises

Un développeur doit essentiellement être très polyvalent, maitriser plusieurs langages web, être assez curieux, se tenir informer des nouvelles technologies et être autonome pour mener à bien les projets.

Ses tâches principales

Au quotidien, le développeur est chargé de :

  •   Définir une solution technique pour les futures applications
  •   Créer des prototypes
  •   Programmer tout ou une partie des logiciels
  •   Réaliser les interfaces
  •   Construire des bases de données
  •   Elaborer des protocoles d’essai
  •   Tester et supprimer les erreurs afin que le logiciel fonctionne parfaitement
  •   Effectuer de la maintenance
  •   Former des utilisateurs et apporter un soutien technique
  •   Réaliser des notices techniques et guides d’installation

Salaire

Les salaires varient en fonction du niveau de formation et de l’entreprise dans laquelle vous êtes présente. En début de carrière un développeur peut compter sur un salaire 15 000 à 20 000€ nets par an. Un salaire de 30 000€ nets par an est possible par la suite.

Formation

Un développeur peut venir de plusieurs formations telles que :

–           BTS informatique option développeur

–           DUT informatique

–           Licence ou Master d’université (Dijon, Besançon, etc.)

–           Diplômes d’ingénieurs (EPITA, ISEP, IST, INSA, etc.)

–           Master spécialisé Ingénierie du logiciel

Débouchés

A terme, un développeur peut devenir chef de projet mais ils peuvent aussi évoluer vers l’expertise technique, l’encadrement ou le commercial.